Ce document très intéressant, contenant deux pages, a été rédigé par un prisonnier rapatrié de l’Oflag IID de Gross-Born, pour raisons sanitaires. Il informe les familles de ses camarades de la vie au camp, mais le fait de manière à être assez positif pour que celles-ci ne s’inquiètent pas trop…